Posté par Maxime Lecou,
Pendant plus d'un mois la scène compétitive de Counter Strike va marquer une pause due au player break. Ainsi il est l'heure de tirer un bilan de cette première partie de saison.
Dimanche 11 juin, tard dans la soirée à Washington, Heroic remportait les BLAST Spring Final, qui viennent conclure la première moitié de saison de 2023. Après 6 mois de compétitions intenses, il est donc l'heure de faire le bilan.

Un duel HEROIC - Vitality



Les grands gagnants de ce début d'année sont bien entendus Vitality. Finalistes des BLAST Spring Final, vainqueurs des IEM Rio et évidemment titré à Paris lors du dernier major CS:GO de l'histoire, les abeilles ont réalisé une fin de première partie de saison rêvée.

En septembre 2022, le président de la république annonçait le premier major de l'histoire en France. Naturellement les regards se sont tournés vers Vitality. Dan "apEX" Madesclaire et Mathieu "ZywOo" Herbaut auront la chance de disputer le dernier major de l'histoire du jeu devant leur public. Une pression supplémentaire pour une équipe qui court toujours derrière le titre suprême. Malgré cela, les abeilles vont répondre présent et, contrairement aux autres favoris, vont éviter tous les pièges pour se glisser en grande finale et finalement l'emporter 2-0 face à GamerLegion.



5 ans après avoir rejoint CS:GO, la structure fondée par Fabien "Néo" Devide, remporte le plus prestigieux des tournois et tient sa promesse faite à l'époque à un jeune joueur prometteur de la scène française. Mais ce titre n'aura pas été le seul de l'année. Les abeilles ont également remporté les IEM Rio où ils sont venus à bout d'Heroic en finale.

Les Danois d'ailleurs, sont les autres grands gagnants de cette première partie de saison. Ils ont disputé pas moins de six compétitions et on atteint le dernier carré dans cinq d'entre elles. Cependant, ils auront dû patienter jusqu'au dernier tournoi pour soulever un titre. Casper "cadiaN" Møller et ses hommes ont ainsi occupé la première place mondiale lors de huit semaines et auront été de loin l'équipe la plus régulière sur ce début d'année.

La bonne surprise ENCE. G2 et FaZe, des hauts et des bas.



La troisième équipe ayant réussi sa première partie de saison n'est autre que ENCE. Après le départ de Lotan "Spinx" Giladi, la structure emmenée par le vétéran Marco "Snappi" Pfeiffer a mis du temps à se reconstruire, enchaînant les résultats décevants. Cependant, grâce à un Alvaro "SunPayus" Garcia montant en puissance au cours de l'année, la formation internationale s'est affirmée comme une des meilleures équipes au monde. Mais le défi pour une structure de cet acabit est non seulement de faire bonne figure au sein des grands tournois, mais également de conserver ses meilleurs joueurs. L'israélien Guy "NertZ" Iluz a ainsi attiré l'attention de nombreuses écuries et le conserver ne semble pas chose aisée pour ENCE.

Concernant les cadors G2 et FaZe, nous espérions les voir au top et ce fût le cas, mais très rapidement. Les premiers étaient sur leur lancée de fin d'année et ont notamment remporté les IEM Katowice. Une belle performance qui les a placé en futur favori du Major, mais ils n'ont pas confirmé ce statut. Concernant les hommes de Karrigan, ils semblent en fin de cycle, mais ont reussi à aller chercher dans leurs ressourses pour enfin valider leur IEM Grand Slam en reportant la Pro League. Ils ont ensuite reussi à se hisser en quart du Major, mais ont du passer par un repêchage au RMR, puis arriver au dernier match en Legends Stage. Dur de les voir revenir au top à l'avenir dans réel changement.

Cloud9 et NAVI, les mauvais élèves



Dans le sillage de ses trois équipes, nombreuses sont les formations ayant déçu et n'ayant pas su tenir leurs rangs. Tout d'abord, la principale d'entre elles est Cloud9. Après avoir écarté Timofey "interz" Yakushin pour Timur "buster" Tulepov en début d'année, ils avaient pour objectif d'enfin remporter un trophée majeur. Cependant, l'alchimie avec l'ancien Virtus.pro n'aura jamais pu prendre, en témoigne leur élimination d'entrée aux IEM Katowice, suite à deux défaites contre Natus Vincere puis contre les Mongols de IHC. Ils échoueront même à se qualifier au major de Paris, perdant lors du Last Chance contre FaZe. Ainsi des changements devraient arriver au sein de la line-up.



Autre équipe qui devrait effectuer des changements : les NAVI. En début d'année le jeune Andrij "npl" Kukharsjkyj était appelé pour remplacer Viktor "sdy" Orudzhev qui n'avait pas totalement convaincu, mais le jeune Ukrainien ne fera guère mieux. Le major de Paris viendra symboliser cet échec avec une élimination dès le Legends Stage. Ainsi d'après les dernières rumeurs, la structure ukrainienne devrait se tourner vers l'international. 7 ans après avoir quitté Team Liquid, le meilleur joueur du monde en 2018, 2021 et 2022, Oleksandr "s1mple" Kostyljev va devoir donc retourner à une communication en anglais.

Globalement, la scène CIS a déçue. Véritables monstres au PGL Major de Stockholm avec 4 équipes en quart de finale et avec Virtus Pro remportant le dernier Major à Rio, les Russes étaient attendus et se sont effondrés. Virtus Pro, Spirit et forZe n'ont pas tenu leur rang.

La déception brésilienne



Enfin, les FURIA peuvent également être rangés dans cette catégorie des déceptions. Après une année 2022 réussie, où les Brésiliens atteignaient régulièrement les plays-off voir le dernier carré des événements T1, on attendait Andrei "arT" Piovezan et ses coéquipiers capables de lutter pour un titre. Cependant, on en est bien loin. FURIA ne fera pas mieux qu'un Top 5/6 au IEM Rio, montrant des limites criantes lors du T-side. La structure est actuellement en plein remaniement au sein d'une scène brésilienne indécise.



Cette première partie de saison aura surtout été marquée par des surprises, avec le major de Paris en parfait exemple. Lors des play-offs du Champions Stage, la moitié des équipes présentes se situaient au-delà de la 20ème place HLTV. Ainsi, avec la probable sortie de CS2, on peut se demander si les cadors de la scène CS arriveront à retrouver leurs rangs lors de cette deuxième partie de saison ?




  • Maxime Lecou
    Maxime Lecou

    Maxime Lecou

    Maxime Lecou
    1pv | Staff
    • Contact:
    • Localisation:
      France

Commentaires