Publicité

Enfin l'heure pour Vitality ?

Posté par Cnd0,
Ce soir à 18h, Vitality va disputer sa 4ème finale de l'année 2020. Si jusqu'ici, les coéquipiers d'apEX n'ont pas réussi à triompher, la roue pourrait tourner dans une revanche de l'ESL One Cologne 2020 contre Heroic.
Publicité

Même si Vitality a remporté 2 des trois confrontations face à Heroic en 2020, la dernière rencontre entre les deux équipes a marqué les esprits. Lors de la Finale de l'ESL One Cologne, les Danois avaient détruit les Français dans un match à sens unique (3:0) et empochaient 150,000$.


Vitality - Heroic, le rapport de force



Depuis 10 jours, Vitality réalise le parcours parfait. Aucune défaite pour atteindre la grande finale de la DreamHack Open Fall malgré des premières cartes concédées contre fnatic et Astralis (finale Winner Bracket). Les Français arrivent avec un capital fraîcheur supérieur à celui d'Heroic qui ont du batailler pour remonter l'intégralité du Lower Bracket. Si bien que lorsque Vitality a eu besoin de 12 cartes pour sécuriser sa place de finaliste, Heroic s'est engagé dans de longues batailles, souvent en trois cartes, pour au final disputer 22 cartes, 10 de plus que son adversaire du soir.


Collectivement, Heroic fait peur. Peut-être plus que Vitality. Même si jouer 22 cartes devrait apparaître comme un handicap côté stats, les Danois font l'exploit de placer 3 joueurs dans le top 10 des performances individuelles sur l'ensemble de la compétition. Martin "stavn" Lund, la pépite âgée de 18 ans se place sur le podium derrière XANTARES et ZywOo avec un rating HLTV de 1.24. Casper "cadiaN" Moller, le sniper de l'équipe, entre dans le top 5 avec 1.21. Enfin, René "TeSeS" Madsen est quant à lui 8ème (1.14). En face, Vitality n'a placé qu'un seul joueur dans le top 15 (misutaaa est 18ème).


L'homme providentiel: ZywOo





Mathieu "ZywOo" Herbaut survole la compétition. Aussi décisives que spectaculaires, les actions du sniper français sont souvent réalisées à des moments cruciaux des matchs. Contre fnatic, il rayonne d'un ace au deagle en éco alors que son équipe est en difficulté sur sa manche de défense. Contre Astralis, en finale du Winner Bracket, il réalise l'une des actions de l'année en 1v4 et permet à son équipe de rester aux commandes de Dust2.




Les statistiques du natif des Hauts-de-France sont folles. 12 cartes jouées, un rating de 1.39, très loin devant XANTARES (1.27) et un ratio Kills/Deaths de 1.47. Il est également le joueur le mieux classé dans les Opening Kills. Contre fnatic, il a réalisé plus de 115 de dégâts moyens par round sur trois cartes, un exploit ! Mais parfois dans le passé, ZywOo a été celui qui jouait le rôle de cache-misère quand l'équipe était à côté de son sujet. Dans cette DreamHack Open Fall, il trouve en Kévin "misutaaa" Rabier, un relai. Le jeune joueur de 17 ans est en train d'exploser sur ce tournoi. Il impressionne sur son fixe B de Dust2 et les pistol rounds. Les statistiques ne s'y trompent pas, il réalise sa meilleure performance individuelle de l'année avec un rating de 1.10.


Inferno: le juge de paix ?



Une fois Dust2 et Train écartées par les deux équipes (vetos automatiques), Inferno pourrait devenir le tournant de cette finale. Si Mirage sur laquelle Heroic est invaincue contre les Français et Nuke semblent acquises à la cause danoise et que la tendance sur Overpass et vertigo est plutôt favorable à Vitality, Inferno apparaît comme la map la plus indécise dans cette finale en 5 cartes.


Le "théâtre des rêves", comme on aime à l'appeler est dans le ventre mou du map-pool des deux équipes. Heroic n'a plus gagné sur cette carte depuis 4 matchs (défaites contre Astralis à deux reprises, G2 et NaVi). Vitality qui la joue deux fois moins a les mêmes pourcentages de succès (50%) que son adversaire. Durant la fameuse finale de Cologne, alors que les hommes d'XTQZZZ avaient sélectionné la carte, cadiaN et ses hommes s'étaient imposés.


Encore une fois, cette finale semble indécise. Si les équipes françaises G2 et Vitality ont perdu les 6 finales auxquelles elles ont participé en 2020 (3 défaites chacune), la finale de la DreamHack Open Fall pourrait bien être la bonne. Moins émoussés mentalement et physiquement qu'Heroic qui a beaucoup plus joué, les Français sont en bonne position pour mettre fin à la série des finales à oublier. Pour cela, il faudra faire abstraction de la pression du public qui attend un succès tricolore depuis l'EPICENTER de décembre 2019.


  • Cnd0

    Cnd0

    Staff
    • Contact:

Commentaires

Publicité
Publicité