Publicité

MIBR et la scène brésilienne dans la tourmente

Posté par neLendirekt,
MIBR est un nom historique de CS aujourd'hui traîné dans la boue entre des résultats effarants, des attitudes négatives et des scandales de triche. Dans le même temps, FURIA aussi fait parler avec un abus de bug qui pourrait avoir des conséquences. Explications.
Publicité

Cela ne fait plus aucun doute depuis des années maintenant, la scène brésilienne est certainement la plus passionnée de Counter-Strike. Au fil des années, de CS 1.6 à CS:GO et au travers de belles équipes, leurs très nombreux fans ont toujours montré un soutien indéfectible. Cela se traduit par des centaines de milliers de viewers pour de simples matchs online, des millions d'abonnés sur Twitter ou Youtube pour certains joueurs, des publications sur les réseaux sociaux de joueurs de football comme Neymar et même jusqu'à des discussions téléphoniques avec le président du pays, Jair Bolsonaro.

Cette passion a parfois du mal à ne pas dépasser certaines limites comme ce fut le cas récemment avec le jeune Nathan "leaf" Orf de l'équipe Chaos, qui a reçu nombreuses menaces suite à des performances jugées "louches" par les fans auriverde. Bien encouragé par des commentaires publics de stars locales comme Gabriel "FalleN" Toledo et le streamer populaire Alexandre "gAuLeS" Borba, le jeune américain de 16 ans mais aussi les autres joueurs et l'organisation ont reçu des menaces et commentaires divers allant de l'insulte à la menace de mort.



Bref, si ce scandale a beaucoup fait parler durant les derniers mois, c'est maintenant le "coaching bug" qui fait parler de lui avec les deux coachs des équipes brésiliennes principales étant impliqués. En effet, Ricardo "dead" Sinigaglia pour MIBR et Nicholas "guerri" Nogueira pour FURIA sont tous les deux accusés d'avoir abusé du bug lors de compétitions officielles.

Bien que le coach de MIBR ait déjà tweeté en niant les faits et ne comprenant pas ce qui lui était reproché, d'autres extraits sont sortis montrant qu'il avait clairement abusé du bug. dead a déjà été suspendu 6 mois par ESL et vient maintenant de se faire suspendre des 2 prochains events par le cs_summit, qui a aussi retiré le cash-prize et les points RMR à MIBR.



De son côté, guerri est maintenant aussi sous la menace de sanctions après que Michal Slowinski, le fameux admin ayant dévoilé que certains coachs utilisent le bug en match, ait expliqué que le Brésilien l'avait utilisé en ECS Season 7. Rapidement, le coach puis FURIA ont communiqué en optant pour la transparence, montrant une vidéo des matchs avec la communication et des explications. Si aucune sanction n'a été donnée pour le moment, la façon de gérer la situation est bien meilleure que chez leurs compatriotes.



Enfin, c'est en realité surtout MIBR qui fait parler depuis de nombreux mois maintenant à cause de leur niveau de jeu très moyen. Passé en dehors du top 15 mondial, les Brésiliens deviennent le paillasson de la scène NA et rares sont leurs victoires. Sans parler de Liquid, FURIA ou EG, même Chaos, Cloud9 et GenG peuvent prendre le dessus sur les hommes de FalleN.

La chute devrait être encore plus lourde dans les semaines à venir après leur très mauvais ESL One Cologne 2020 en Europe puis des défaites dans des compétitions T2/T3. Par exemple, un récent 1-2 contre Wisla Krakow, 0-2 contre forZe, 13-16 contre PACT et 0-2 contre Galaxy Racer. Bref, une vraie descente aux enfers pour MIBR qui vient de donner le lead à Vito "kNg" Giuseppe, comme ce dernier l'a annoncé sur Twitter.



MIBR n'est plus un grand nom du CS mondial et depuis leur départ de SK Gaming, AUCUNE compétition notable n'a été remportée par Fer et ses coéquipiers. Pire encore, un seul titre a été remporté : la ZOTAC Cup Masters 2018 qui avait Kinguin, MVP et Ghost dans le top 4...

Avec les galères qui s'enchaînent, un niveau de jeu trop bas pour lutter contre du tier 2 et aucun changement drastique en prévision, le nom MIBR n'est pas prêt de sortir de la boue dans laquelle il est traîné. On comprend mieux pourquoi Marcelo "coldzera" David a tout fait pour quitter le navire.

Peut-être visionnaire, leur ancien coéquipier chez Luminosity et SK, Lincoln "fnx" lau avait tweeté : "Si mibr revient vraiment, ce sera une blague à mon humble avis, ils vont détruire le nom qui était autrefois bien représenté". Visonnaire on vous dit.




  • neLendirekt

    neLendirekt

    neL
    Staff
    • Contact:
    • Localisation:
      Paris, France

Commentaires

Publicité
Publicité