Publicité

Valorant : quel impact sur la scène CS ?

Posté par neLendirekt,
Valorant est maintenant officiellement disponible et la liaison avec Counter-Strike ne cesse de sauter aux yeux. Un FPS 5v5 à la CS avec des règles similaires, des joueurs qui passent d'un jeu à l'autre et des organisations qui commencent à faire les yeux doux à ceux qui prennent le pari. Donc la question peut légitimement se poser, quel est et quel sera l'impact de Valorant la scène CS ?
Publicité
Alors qu'une grande partie de la planète marchait au ralenti, l'esport a eu la chance de pouvoir continuer une activité online assez normale en attendant de retourner en offline. Cette période aura certainement eu un effet positif sur le nombre de joueurs se connectant sur notre FPS préféré : 1 305 714 joueurs ont joué à CS:GO simultanément le 18 avril dernier, autrement dit un record pour Counter-Strike. L'avant pandémie était déjà très positif pour CS avec une progression constante depuis juillet 2019.

Il y a cependant une autre hypothèse concernant cette évolution : la sortie prochaine de Project A/Valorant aurait motivé davantage de joueurs à se mettre ou remettre à Counter-Strike pour se préparer à la sortie du jeu. En effet, Riot a très rapidement ciblé des personnalités et joueurs de CS pour faire passer le message suivant : Valorant ressemblera à CS. Mi-février, les premières informations concernant project A sont sorties et c'est à ce moment-là que les stats de CS ont augmenté de façon significative. Le nombre de joueurs moyen est passé de 501 196 en janvier à 857 604 en avril et le pic de joueurs simultanés de 817 229 à 1 305 714. Confinement ou Valorant ? Un peu des deux certainement.



Concernant la scène compétitive, là, en revanche, impossible de ne pas parler d'effet Valorant. Avec l'ouverture croissante des accès à la bêta de Valorant, il fallait être aveugle pour ne pas se rendre compte que beaucoup de joueurs CS retraités, semi-pros, sans projet ou sans contrat semblent ouverts à un switch sur le nouveau jeu de Riot. De là à devenir professionnel ? Pas forcément, certains ne prennent pas cela au sérieux, d'autres le font pour le streaming mais ces joueurs restent des compétiteurs et de l'argent est tout de même à gagner. Les divers tournois en Europe et aux US sont en effets remplis de joueurs en provenance du FPS de Valve et ces derniers semblent dominer pour le moment. Petit tour des lieux de ceux qui ont officiellement changé de jeu et ceux qui se montrent sur Valorant.


Le subtop français très actif



Beaucoup de joueurs de la scène française participent à divers tournois en France et en Europe. Mandatory Cup, ValorShow, ValorPro, G2 Esports European Brawl, Epulze Valorant Prodigies, Solary Cup, etc. nombreuses sont les compétitions avec déjà plusieurs milliers d'euros en jeu. Si beaucoup d'influenceurs non-CS grattent des places grâce à la taille de leur communauté, une constante est la présence de joueurs du top ou subtop français à leurs côtés.

Des noms comme Adil "ScreaM" Benrlitom ou encore Alex "ALEX" McMeekin sont très présents dans ces tournois et il ne semble pas improbable de voir au moins le Belge tenter sa chance sur Valorant après des années de galère sur CS. Il apparait même que de glorieux anciens comme Kevin "Ex6TenZ" Droolans, Vincent "Happy" Cervoni et Mathieu "Maniac" Quiquerez aient décidé de jouer ensemble avec Beyazit "beyAz" Körpe et de tenter leur chance sur ce nouveau jeu.


ScreaM, LA star de ce début de Valorant ?


Si Julien "PetiSkel" Marcantoni a été le premier à avoir officiellement dit qu'il donnait une chance à Valorant, il semble qu'un nombre élevé de joueurs du subtop suive le même chemin ou, tout du moins, tentent leur chance depuis la bêta. PetiSkel est déjà entouré de Charles "CREA" Beauvois, Mathieu "LaAw" Plantin, Enzo "Fearoth" Mestari ainsi que du joueur Overwatch Damien "HyP" Souville. Ils sont aujourd'hui considérés comme les top 2 européens.

Voici une liste non-exhaustive de joueurs du top et subtop ayant joué dans divers tournois Valorant :


uk Alex "ALEX" McMeekin
be Adil "ScreaM" Benrlitom
be Kevin "Ex6TenZ" Droolans
fr Vincent "Happy" Cervoni
be David "davidp" Prins
ch Mathieu "Maniac" Quiquerez
fr Valentin "mistou" Balbastro
fr Charles "CREA" Beauvois
fr Mathieu "LaAw" Plantin
fr Enzo "Fearoth" Mestari
fr Julien "PetiSkel" Marcantoni
fr Théo "LoWkii" Téchené
fr Flavien "wallax" Lebreton
fr Guillaume "Gats" Kalka
fr Aymeric "sone" Petit
fr Benjamin "waneG" Taquet
be Benoit "MetaL" Guelette
fr Rodolphe "rodeN" Bianco
fr Jérémy "liptoN" Girardeau
fr Charbel "BouLy" Naoum
tr Beyazit "beyAz" Körpe
fr Kévin "Uzzziii" Vernel
fr Guillaume "TiduS" Trinh
fr Bayram "bramz" Ben Redjeb
fr Léonard "Smyli" Michelino
fr Dylan "nOxii" Saadi
fr Steve "jarod" Cohen
ch Brian "xReal" Sapin
fr Corentin "MAIDHEN" Lashermes
be Sammy "iDex" Van De Weghe


La scène NA décimée



La scène la plus touchée est certainement la scène nord-américaine qui voit bon nombre de top et subtop actuels, ayant joué des compétitions récentes comme FLASHPOINT quitter la scène CS. Des joueurs comme Hunter "SicK" Mims et Shahzeeb "ShahZaM" Khan, ayant fait leurs preuves, se retrouvent aujourd'hui avec Michael "dapr" Gulino chez Sentinels, et deux joueurs OW dont le MVP de l'année passée Jay "sinatraa" Won.

Yassine "Subroza" Taoufik, Matthew "Wardell" Yu, Ryan "freakazoid" Abadir, les anciens C9 Tyson "TenZ" Ngo et Jordan "Zellsis" Montemurro ont également sauté le pas. Les deux premiers nommés se retrouvent même chez TSM avec des noms reconnus, les ex-CLG James "hazed" Cobb, Stephen "reltuC" Cutler et l'ancien EnVy Taylor "Drone" Johnson. TenZ est resté avec C9 et est rejoint pour l'instant par des subtops avec Skyler "Relyks" Weaver, Josh "shinobi" Abastado, Gage "Infinite" Green et Mitch "mitch" Semago.


Skadoodle, un vainqueur de Major sur Valorant.


Des anciennes gloires bannies par Valve, Braxton "swag" Pierce et Keven "AZK" Larivière retrouvent le vainqueur de Major retraité Tyler "Skadoodle" Latham avec qui ils ont joué chez IBUYPOWER. Deux autres joueurs CS complètent la formation : Austin "crashies" Roberts & Victor "food" Wong. Tout ce beau monde signe chez T1, une organisation majeure sur LoL. Spencer "Hiko" Martin a lui aussi sa chance sur Valorant en devenant le capitaine de la future formation 100 Thieves.

Bref, des grosses organisations mettent les moyens et ont directement recruté le top et subtop disponible sur CS pour avoir des équipes compétitives dès la sortie du jeu. La plupart des joueurs ne pouvaient tout simplement pas refuser ces offres étant donné qu'il leur était impossible de signer professionnel sur CS. Soit puisqu'ils n'avaient plus le niveau, soit car aucune organisation n'a souhaité les recruter, c'est le cas d'Orgless par exemple. Voici une liste non-exhaustive des joueurs NA à avoir officialisé un switch ou joué à Valorant pendant la bêta :


us Tyler "Skadoodle" Latham (T1)
us Braxton "swag" Pierce (T1)
ca Keven "AZK" Larivière (T1)
us Austin "crashies" Roberts (T1)
us Victor "food" Wong (T1)
us Daniel "fRoD" Montaner (coach T1)
us Hunter "SicK" Mims (Sentinels)
us Shahzeeb "ShahZaM" Khan (Sentinels)
us Michael "dapr" Gulino (Sentinels)
us Spencer "Hiko" Martin (100T)
ca Tyson "TenZ" Ngo (C9)
us Ryan "freakazoid" Abadir
us Jordan "Zellsis" Montemurro
ca Yassine "Subroza" Taoufik (TSM)
us James "hazed" Cobb (TSM)
us Stephen "reltuC" Cutler (TSM)
ca Matthew "Wardell" Yu (TSM)
us Taylor "Drone" Johnson (TSM)
ca Anthony "gMd" Guimond (GenG)
us Skyler "Relyks" Weaver
us Josh "shinobi" Abastado
us Gage "Infinite" Green
us Mitch "mitch" Semago
us Todd "anger" Williams
us Daniel "roca" Gustaferri
us Jacob "kaboose" MacDonald


L'Europe tient le coup pour l'instant, l'Asie dans le doute



En Europe, le subtop semble pour le moment assez peu touché, en tout cas en surface. Des joueurs tier 3/4 comme les anglais James "Kryptix" Affleck, Travis "L1NK" Mendoza, Adam "ec1s" Eccles, Ardis "ardiis" Svarenieks et Dom "soulcas" Sulcas impressionnent, étant considérés comme les meilleurs joueurs d'Europe pour le moment avec fish123. Tous viennent de CS.

Des stars ou personnalités du présent et passé comme Oscar "mixwell" Cañellas, Kirill "ANGE1" Karasiow, William "draken" Sundin et Jacob "pyth" Mourujärvi semblent bien installés sur Valorant également. Les polonais Jarosław "pashaBiceps" Jarząbkowski, Paweł "byali" Bieliński, Patryk "Patitek" Fabrowski et Sebastian "NEEX" Trela ont joué divers tournois. Resteront-ils sur Valorant ? Pas impossible.


mixwell, une seconde chance ?


Des joueurs ayant joué dans le top allemand comme Niels "luckeRRR" Jasiek et Marcel "rAx" Klenner semblent aussi tournés sur le jeu de Riot. En plus d'ANGE1, la scène CIS a vu Vladyslav "arch" Svistov, Dmitriy "dimasick" Matvienko, Roma "flomaster" Tsay et l'ex pro100 Viacheslav "Art1st" Liadnov quitter le jeu de Valve.

En Asie, les coréens de MVP ont tout simplement annoncé un switch de leur équipe sur Valorant, laissant CS derrière, tout comme Seon-Ho "xeta" Son qui les imite en quittant TyLoo. Même choix pour les japonais d'ABSOLUTE que nous avions vus en WESG. Riot est très populaire en Asie et les actuels joueurs CS pourraient tenter le pari. Voici une autre liste non-exhaustive :


es Oscar "mixwell" Cañellas
ua Kirill "ANGE1" Karasiow
se William "draken" Sundin
se Jacob "pyth" Mourujärvi
pl Jarosław "pashaBiceps" Jarząbkowski
pl Paweł "byali" Bieliński
pl Patryk "Patitek" Fabrowski
pl Sebastian "NEEX" Trela
pl Tomasz "phr" Wójcik
no Karl-William "Kalle" Haraldsen
se Linus "Limpone" Wecksell
se Joel "emilio" Mako
ua Vladyslav "arch" Svistov
kz Dmitriy "dimasick" Matvienko
kz Roma "flomaster" Tsay
ru Viacheslav "Art1st" Liadnov
by Roman "CyberFocus" Dergach
lv Ardis "ardiis" Svarenieks
uk James "Kryptix" Affleck
uk Travis "L1NK" Mendoza
uk Adam "ec1s" Eccles
uk Dom "soulcas" Sulcas
de Niels "luckeRRR" Jasiek
de Marcel "rAx" Klenner
br Alexandre "xand" Zizi
kr Seon-Ho "xeta" Son
kr Seung-won "k1Ng" Lee
kr Gu-Taek "stax" Kim
kr Sang-Min "Rb" Goo
kr Min-Soo "glow" Kim
kr Nak-Yeon "Ch2ese" Kim
jp Tomoaki "crow" Maruoka
jp Koji "Laz" Ushida
jp Ryo "barce" Takebayashi
jp Takemori "takej" Shogo
jp Ryu "Reita" Oshiro


Quelles conséquences ?



Maintenant que Valorant est officiellement sorti, les choses devraient s'accélérer, la scène esport devrait rapidement se mettre en place et les prochains mois s'annoncent très intéressants. Riot n'est pas le premier venu et a déjà fait ses preuves dans l'esport, c'est une valeur sûre. Certains joueurs n'arriveront pas à percer, d'autres perdront leur avance acquise pendant la bêta, les plus chanceux arriveront à signer un contrat, les plus malheureux se feront rapidement remplacer étant donné la jeunesse de la scène.

Concernant CS, perdre une petite partie de la scène active n'est pas si grave pour le moment, les joueurs sous contrat ne bougent pas et ne bougeront pas tant les conditions sont bonnes et acquises sur Counter-Strike. Les joueurs partant pour Valorant n'ont pas d'équipe, pas de contrat, peut-être pas d'avenir non plus sur CS.

Mais voir une partie de la communauté d'anciens, d'actuels et de futurs joueurs s'en aller reste un problème. Il y aura forcément des conséquences sur le moyen et long terme concernant la densité de joueurs pouvant arriver un jour à passer au niveau professionnel. La scène s'est construite depuis des années et des palliers s'étaient mis en place pour arriver au top niveau. En enlevant ou fragilisant ces étapes, nous pourrions nous retrouver avec un écart encore plus grand entre les top teams et subtops des différents pays. Les exemples de ZywOo, ropz, w0xic, ISSAA, frozen, broky, bymas et d'autres prouvent cependant que les talents arriveront toujours à se montrer d'une façon ou d'une autre grâce à des plateformes comme FACEIT.


Le patron n'est pas prêt de bouger


Les conséquences pourraient être terribles pour une scène américaine qui semble décimée aujourd'hui. Et cela alors que les équipes du top américain avaient déjà du mal à ne pas recruter d'européens dans les nouvelles compositions. La situation ne semble pas prète de s'arranger pour eux et l'internationalisation des compositions pourrait devenir encore plus commune.

L'avantage d'un possible exode sera, peut-être, de libérer de l'espace pour de nouveaux joueurs : des jeunes qui en veulent, qui ont faim, qui espèrent et attendent de saisir leur chance. Des places étaient prises par certains depuis des années, à d'autres de tenter leur chance. Peut-être que le prochain s1mple et le futur NiKo vont se montrer davantage dans les mois à venir grâce aux départs de certains sur Valorant. Réponse dans les prochains mois.


Image par HLTV, 20 minutes et Pinacle


  • neLendirekt

    neLendirekt

    neL
    Staff
    • Contact:
    • Localisation:
      Paris, France

Commentaires

Publicité
Publicité