Publicité

Starladder Minor Americas : La preview

Posté par neLendirekt,
Présentation des huit participants au Minor Americas. Deux favoris se détachent et la bagarre s'annonce rude derrière pour arracher la troisième place de repêchage.
Publicité
Du mercredi 17 au dimanche 21 juillet à Berlin, le StarLadder Minor Americas se déroule en parallèle du Minor Européen. Même principe, le top 2 du tournoi se qualifie au Major et le top 3 rejoindra les autres troisièmes en Play-in. Les Américains jouent dès 10h et les Européens enchainent en début d'après-midi. A noter, la présence de cinq équipes brésiliennes sur les huit formations jouant ce Minor.

Groupe A : us NRG Esports, br Team One, br Sharks, us Singularity
Groupe B : br FURIA, us eUnited, br Luminosity, br INTZ

Les groupes semblent très déséquilibrés sur le papier. Si NRG et FURIA sont largement favoris, les trois formations qui accompagnent l'équipe brésilienne sont plus dangereuses dans le groupe B avec eUnited, Luminosity et INTZ. Le groupe A de NRG est plus simple en théorie avec Team One, Sharks et surtout les Singularity. Présentation des participants.

Les favoris



us NRG Esports : Brehze, CeRq, Ethan, tarik, stanislaw
br FURIA : yuurih, arT, VINI, KSCERATO, ablej

Pour le coup, ce Minor Americas ne laisse aucun doute sur les noms des deux favoris. NRG et FURIA sont actuellement considérés comme les #5 et #7 mondiaux quand les autres équipes ne se placent qu'entre le top 34 et 57. Si tout se passe comme prévu, ces deux formations devraient assurer leurs places quand les six autres luttent pour la place en Play-in.

us NRG Esports : Les principaux favoris, les NRG se sont affirmés depuis mars et l'après-Major comme une équipe solide du top mondial et de vrais habitués des podiums. En effet, ils ont terminé à ces positions 3/4 lors des StarSeries, IEM Sydney, cs_summit, ECS S7, EPL S9 ou encore la dernière BLAST. Aucune finale donc, mais quelques petits échecs lorsque le niveau s'élève, un top 9-12 à la DH Dallas et un top 5/6 toujours correct à l'ESL One Cologne.

Si l'on ajoute un très mauvais top 15/16 au dernier Major, la formation a tendance à se rater un peu lorsque le niveau monte. Cependant, étant donné leur groupe à ce Minor (Team One, Sharks, Singularity), ils n'ont pas grand-chose à craindre. Le plus dur pourrait finalement être le match d'ouverture en BO1 contre la Team One, une formation qui pourrait créer la surprise selon certains observateurs.


FURIA doit tenir son rang


br FURIA : Le second favori, celui-là plus récent que NRG sur le devant de la scène. Le phénomène FURIA a connu deux moments forts avec leur qualification au Major en décembre dernier et plus récemment leur impressionnant double run avec le top 3/4 à la DH Dallas et un top 2 aux finales ECS juste après.

S'ils n'ont pas encore confirmé ces belles performances, ils restent aujourd'hui les numéros un brésiliens sans conteste. Ils sortent d'un top 3/4 lors de la Moche XL, un tournoi T2 au Portugal, d'un top 9/12 lors de l'ESL One Cologne et d'une victoire en Global Challenge. Ce Minor semble être pour FURIA la première étape d'un vrai test dont le final serait le Major. Leur groupe reste cependant compliqué avec les INTZ, Luminosity et eUnited.

Les outsiders



us eUnited : moose, Cooper, MarKE, vanity, food
br Luminosity : NEKIZ, steel, HEN1, boltz, felps

Deux formations qui sont loin derrière les favoris, mais qui peuvent éventuellement s'immiscer dans la lutte si NRG ou FURIA ne montrent pas leur meilleur niveau.

Luminosity est rempli d'expérience, steel, boltz et HEN1 ayant notamment joué une finale de major et de nombreux événements au top niveau depuis des années maintenant, passant même sous la coupe de FalleN par le passé. L'arrivée de felps ajoute un peu de firepower et d'expérience. Autrement dit, le potentiel est présent et si la mayonnaise prend, ils peuvent se montrer comme des candidats crédibles.


Steel et boltz possèdent l'expérience de ce genre d'événement


Mais rien n'est gagné étant donné qu'ils sont avec FURIA mais aussi eUnited, un genre de mix américain de joueurs du subtop. Si sur le papier, leur composition ne fait pas rêver, ils travaillent et sont stables depuis près de six mois maintenant.

Les résultats commencent à payer avec une première place dans le closed qualifier du Minor ou encore leur qualification pour les ESL One New York devant FURIA ou complexity. Ils ont déjà prouvé qu'ils pouvaient battre FURIA en BO3, il seront donc à suivre de près. Ce groupe s'annonce ouvert.

Les challengers



br INTZ : kNg, chelo, xand, destiny, yeL
br Team One : Maluk3, iDk, trk, bit, b4rtiN
br Sharks : nak, exit, leo_drunky, jnt, RCF
us Singularity : oSee, hydrex, ryann, floppy, Shakezullah

Place maintenant aux Challengers, ceux qui peuvent profiter d'un BO1, d'un groupe facile ou de la défaillance d'un adversaire jugé supérieur. Au moins une formation de cette liste sera dans l'arbre final étant donné que Team One, Sharks et Singularity sont dans le même groupe.

Commençons par INTZ, l'équipe du fameux kNg. Jusqu'à présent, il s'est toujours montré au niveau et est de loin le meilleur joueur de son équipe. Sur le papier, les INTZ ne sont pas mauvais, mais leur poule avec FURIA, Luminosity et eUnited les condamnent à l'exploit s'ils veulent s'en sortir.


kNg essayera de refaire parler de lui, mais sur le serveur cette fois


Concernant Sharks et Team One, ils possèdent de vrais vétérans de la scène brésilienne avec nak et bit. Ils sont tous deux fort logiquement les leaders de leurs équipes. Team One ne s'est pas montré en offline depuis longtemps, mais les premiers retours de certains observateurs locaux expliquent qu'ils pourraient bien être la surprise de ce Minor. Ils devront proposer de bien meilleures choses qu'online cependant pour espérer passer le cap.

Concernant Sharks, ils ont terminé top 3/4 de la DH Open Rio en avril, mais ont récemment terminé 2ème de la XF Braga Cup, un tournoi tier 3 ou 4. Ils affrontent directement Singularity, voilà peut-être une façon de bien se lancer dans la compétition.

Enfin, les Singularity font partie du subtop nord-américain, présent en ESEA MDL et en ECS NA, ils peuvent toujours se qualifier en EPL. En offline, ils viennent de se tester lors du Global Challenge où ils ont perdu deux fois contre Spirit. Le niveau n'est pas génial, mais leur poule n'est pas la plus relevée et leur premier adversaire sera Shark, en BO1, jouable donc.

Photos par HLTV.org, ESL et DreamHack


Commentaires

Publicité
Publicité