Publicité

Zoom sur la scène CIS : passé, présent, futur

posted by neLendirekt,
Zoom sur une scène devenue incontournable au fil des années, la région CIS. Si Natus Vincere, Gambit ou HellRaisers ont connu le top mondial, d'autres formations arrivent petit à petit et font parler d'elles à chaque événement majeur, présentation.
Publicité
Scène historique de Counter-Strike, la région CIS a toujours eu une ou deux équipes proches du top mondial. Le potentiel s'est déjà exprimé par le passé sur 1.6 avec Na'Vi surtout, mais également Virtus pro alors que CS:S n'a pas vraiment eu de formation CIS performante de façon régulière, seulement un one shot avec les k23 d'AdreN pour les WSG 2005.

Sur CS:GO, la scène CIS a rapidement pris une place importante avec les joueurs en provenance d'1.6. Il leur aura cependant fallu quelques années avant d'arriver au niveau des meilleures formations européennes. Aujourd'hui, cette région est en pleine expansion avec 4 équipes dans le top 30 et des formations en pleine reconstruction qui devraient revenir en force.



Na'Vi époque 1.6, de vrais tueurs


Avec 2 équipes aux premiers Majors de 2013 et 2014 puis 3 formations en 2015, c'est l'ESL One Cologne 2016 qui a fait passer la région à un nouveau niveau avec 3 équipes dans le top 8, soit autant que l'Europe à l'époque. Depuis, l'évolution est constante avec 4 puis directement 6 participants lors du passage du Major à 24 à l'ELEAGUE Major Boston 2018 et au FACEIT Major 2018.

Avec 5 représentants aux derniers IEM Katowice et des équipes CIS étant aujourd'hui prises au sérieux, la question de la fin d'un âge d'or pourrait être évoquée. Mais certains grands noms et jeunes loups sont en pleine relance et nous devrions certainement revoir quelques surprises de leur part dès le Starladder Major de Berlin en août prochain.

Très performant dans le tier 2, il a toujours manqué un petit quelque chose aux cadors de la scène pour arriver sur le toit du monde. Natus Vincere a perdu 3 fois en finale de Major, mais a remporté quelques gros tournois, alors que Gambit a réussi l'exploit à la surprise générale, mais n'a pas vraiment confirmé derrière. Autrement dit, "toujours placés, rarement gagnants" pourrait être le slogan parfait pour cette région. Le talent étant très présent cependant, il ne fait nul doute qu'avec le bon mix, la scène CIS pourrait aisément avoir deux compositions pouvant lutter pour le titre de meilleure équipe du monde.

Mélange de quelques grands anciens, quelques subtops qui apprennent la patience et se révèlent sur le tard et de très nombreux espoirs bourrés de skill, la scène CIS a tout aujourd'hui pour conquérir le monde. Retour sur quelques formations historiques, les forces en présence et quelques espoirs de demain.


Un peu d'histoire





kz Gambit : Dosia, AdreN, mou, Zeus, Hobbit

Gambit avant Na'Vi ? Comment passer à côté de cette incroyable épopée de Gambit lors du PGL Major de Cracovie en 2017 ? Moins d'un an après avoir été écarté de Na'Vi, le capitaine Zeus a amené son équipe au titre mondial en écartant fnatic, Astralis et Immortals en final. Un parcours incroyable si l'on ajoute un premier tour parfait en swiss system et des victoires contre mouz, G2 et Virtus Pro.

Équipe lambda de la scène mondiale en 2016, le trio Dosia-AdreN-mou remplace hooch par Zeus et spaze par Hobbit pour lancer une nouvelle ère dans l'équipe. Définitivement le bon choix avec un bien meilleur niveau et des prestations solides comme des victoires lors de la DH Winter 2016, un top 8 au Major d'Atlanta et une victoire à la DH Austin.

Alors qu'il apparait aujourd'hui que l'équipe allait de toute façon split après le Major, leur jeu sans pression et sans peur, associé à un trio Kazakh AdreN-mou-Hobbit on fire aura permis à Gambit d'être la seule équipe CIS à remporter un Major à ce jour. Le départ de Zeus juste après le major aura mis fin à cette belle histoire.




ua Natus Vincere : Zeus, seized, Edward, GuardiaN, flamie, s1mple, electronic

Les éternels seconds. 3 finales de Major, 3 défaites. Toujours bien placés, les Na'Vi n'ont malheureusement jamais su concrétiser leurs parcours. Après des débuts compliqués avec leur composition historique venant d'1.6, les ajustements qui ont suivi et la puissance de l'organisation dans la région ont redonné un statut de potentiel top 1 mondial à l'équipe. Dès l'arrivée de flamie pour starix en 2015, Na'Vi a progressé pour devenir une équipe redoutable et le fer de lance de la région.

Que ce soit sous l'ère GuardiaN ou ensuite s1mple, si les titres Majors sont absents, l'organisation a connu de belles victoires comme les EPL S1, l'ESWC 2015, DH Leipzig 2016, ESL New York 2016, ESL Cologne 2018, Starseries S5 et S7 ou encore aux IEM San José. Des titres étalés sur plusieurs années, mais rarement de longues séries ou périodes de domination.

Seule équipe historique encore en vie, les voir remporter un Major avec leur composition semble compliqué, mais le potentiel est là et il ne leur manque peut-être qu'un petit coup de pouce du destin pour enfin mettre leurs mains sur le titre suprême.




ru Virtus pro : ANGE1, kucheR, AdreN, Dosia, Fox, GuardiaN

L'équipe CIS du début de CS:GO, ce sont les premiers à se faire un nom et lutter contre les NiP et autres VeryGames. Mieux encore, ce sont les premiers à avoir battu les NiP en lan en 2013 lors des StarLadder Starseries 5. La fin du fameux 87-0. Un passage historique de l'histoire de Counter-Strike.

Suite à cela, ils continueront d'être de redoutables compétiteurs sans pour autant arriver à remonter sur la plus haute marche du podium. L'arrivée de GuardiaN à la place de Fox leur redonnera un second souffle, mais ne durera que quelques semaines, car un nouveau projet de superteam CIS mettra fin à l'aventure.




ua Astana Dragons/HellRaisers : ANGE1, AdreN, Dosia, Edward, markeloff, kucheR, s1mple, flamie, mou

La superteam CIS justement. Avec VP proche du top et des superstars qui galèrent chez Na'Vi, un investisseur Kazakh décide de confier les rênes à AdreN qui ramène ses anciens coéquipiers ANGE1 et Dosia de VP ainsi que markeloff et Edward de Na'Vi. Un moment historique dans la scène CIS avec la fin du mythique cinq Ukrainien.

Un projet qui n'aura cependant duré que 6 mois avec des débuts prometteurs et globalement des résultats corrects, mais sans grande victoire. Edward retourne rapidement chez Na'Vi puis un top 5/8 au premier Major et une prestation très mauvaise en Starladder en fin d'année mettront fin au projet avec l'arrêt de l'organisation.

C'est sous le tag HellRaisers qu'ils rebondissent après et voient passer quelques-uns des futurs espoirs de la scène avec s1mple, flamie et mou. Pas de victoires ou peu, mais une présence maintenue en Major et dans le top mondial. Petit à petit, Na'Vi est repassé devant, ANGE1 décide de s'ouvrir à l'Europe et les joueurs CIS font leurs valises. L'histoire s'arrête avec beaucoup de regrets et un sentiment de gâchis.


Forces en présence





ua Na'Vi : Edward, Zeus, flamie, s1mple, electronic

Meilleure formation de la région et toujours dans le top 5, Na'Vi est passé plus d'une fois tout proche de l'implosion. Récemment encore, les joueurs avouaient que l'ambiance n'était pas au top. Il leur manque toujours ce titre en major et surtout une série de victoires leur permettant de mettre de côté toutes les tensions dans l'équipe. S1mple commence à murir et cela se fait sentir, il maintient son niveau exceptionnel et limite les polémiques. Avec electronic, ils sont les fers de lance de l'équipe et ce duo reste comme la principale force de toute la scène CIS.

Si parfois il leur arrive de tomber sur un os (recrutement d'ANGE1 raté, refus de Flipsid3 de vendre electronic par le passé), Na'Vi arrive globalement toujours à recruter les joueurs qu'ils veulent. flamie, s1mple puis electronic, autant de jeunes espoirs qui s'aguerrissent avec les anciens Zeus, Edward et même seized par le passé. Si demain il leur venait l'envie de passer à autre chose concernant Zeus et Edward, nul doute que l'organisation saura construire autour de ses stars. Autrement dit, Na'Vi n'est pas près de bouger de son trône.




kz AVANGAR : fitch, SANJI, buster, qikert, Jame

Un core de 3 joueurs (récemment 4) stable depuis presque 2 ans et qui progresse petit à petit, la recette idéale de la scène CIS. AVANGAR a ainsi su passer de troisième formation kazakh derrière Gambit et Tengri à une équipe du top 15 mondial, tout simplement. Une progression tout autant éblouissante que surprenante. Cette explosion vient de joueurs comme buster, qikert et surtout Jame qui ont su adapter leur jeu et leur niveau à chaque étape de leur parcours.

Après avoir créé l'exploit fin-2017 en se qualifiant pour le Major, AVANGAR a connu une baisse de régime en 2018 avant de rebondir plus fort que jamais et de passer à une victoire près d'un statut de légende en Major. Aujourd'hui top 2 de la zone CIS, leur plus grand défi sera de continuer à grandir sans perdre de joueur, les noms de Jame et qikert ayant déjà été évoqués dans des organisations plus riches. Autre grand challenge, celui du temps et de leur nouveau statut qui est aujourd'hui respecté par les autres formations mondiales. Finies les surprises, AVANGAR est un candidat crédible et sérieux dont tout le monde se méfie un peu.




ru Spirit : chopper, somedieyoung, COLDYY1, S0tF1k, iDISBALANCE

Petit groupe de subtops, les Spirit ont su progresser avec le temps et apporter une stabilité qui a fait défaut à cette scène. Les joueurs d'expériences comme kibaken et starix ont donné de leur expérience avant d'être écartés à tour de rôle pour laisser leur place à un joueur moins expérimenté. Ce dernier est rapidement devenu le meilleur joueur de l'équipe, nous parlons bien évidemment de somedieyoung. Le Russe de 22 ans arrive à maintenir un gros niveau depuis son arrivée et cela peut-importe l'adversaire. Il est définitivement le joueur à suivre de cette équipe et le voir step up dans le futur ne semblerait pas surprenant.

Après plus de 2 ans avec le même core de 4 joueurs, la formation a effectué un double changement en mars avec l'arrivée d'un autre grand espoir iDISBALANCE et d'un vétéran avec chopper. Avec leur ancienne composition, ils ont tout de même réussi à se qualifier à deux Majors consécutivement et ils sont attendus pour continuer leur série dans quelques semaines. Ils ont récemment montré de très belles choses avec leur nouveau cinq en battant TyLoo et accrochant NiP et Vitality en BO3.




ru Winstrike : Kvik, Boombl4, n0rb3r7, WorldEdit, bondik

Drôle d'histoire que celle de Winstrike, anciennement Quantum Bellator Fire. Qui pourrait oublier leur magnifique one shot à Boston pour le Major ELEAGUE ? Ils avaient tout simplement obtenu leur ticket pour l'arbre final en battant Virtus Pro, Gambit et mousesports. S'ils n'avaient pas fait illusion dans l'arbre contre les Na'Vi, nous avions tout de même découvert leur petite pépite avec le jeune Boombl4.

Seul rescapé de cette composition avec Kvik, Winstrike a beaucoup évolué depuis avec l'arrivée d'un espoir n0rb3r7 et deux anciens Flipsid3 notamment, WorldEdit et bondik tout récemment. Autrement dit, le même mélange d'anciens, de subtops et d'espoirs. Une recette qui fonctionne, mais qui ne leur permet pas encore de passer un cap, la composition se faisant très rare en lan malgré le fait qu'ils étaient présents pour les deux derniers Majors.




ua Vega Squadron : jR, crush, Dima, seized, scoobyxie

Là encore, tout part d'une composition stable avec quatre joueurs qui jouaient déjà ensemble en 2015 ! Ce quintette composé de jR, mir, keshandr, hutji et chopper est arrivé sur le devant de la scène en 2016 en éclatant NiP lors du qualifier pour le Major d'Atlanta, un 16-2 resté dans les mémoires. Cela les a lancé dans le grand bain, ces derniers arrivant ensuite à se qualifier pour le Major de Cracovie en écartant notamment les OpTic de l'époque tarik et mixwell puis l'ELEAGUE Boston où ils passent tout près d'éliminer le futur champion C9 en dernier match qualificatif pour l'arbre.

Ils se sont depuis qualifiés pour les deux majors suivants, mais en proposant un niveau moindre et en arrêtant de créer l'exploit. C'est pourquoi après avoir perdu mir pour Gambit et connu quelques changements en 2018, ils repartent aujourd'hui sur de nouvelles bases. jR est le seul rescapé de la composition d'orgine et ils viennent d'accueillir seized, Dima et scoobyxie, le joueur de l'équipe à surveiller de près.




ru ForZe : facecrack, almazer, FL1T, xsepower, Jerry

La petite surprise, ceux qui sortent un peu de nulle part après leur victoire lors de la Copenhagen Games en battant Sprout, Tricked ou encore Epsilon. La formation est connue en France pour avoir battu G2 en lan lors du PLG Grand Slam l'an passé et en accrochant fnatic en overtime de la troisième map en demi-finale. Mais c'est surtout une équipe du subtop connue qui joue des compétitions de subtop comme les GG.Bet, LOOT.BET, CS.Money, Kalashnikov cup et ESEA Premier.

Une nouvelle fois, un core de 3 joueurs est présent depuis septembre 2017 avec facecrack, Jerry et almazer. FL1T et xsepower ont rejoint entre temps. Ce dernier est d'ailleurs le joueur le plus en vue de la composition alors qu'il n'a que 21 ans. almazer est également vu comme un espoir du haut de ses 20 ans.




ru Gambit : Dosia, mou, mir

Pour conclure, voici les restes de Gambit avec deux vainqueurs de Major toujours dans l'équipe. Selon nos informations, Ax1Le est passé du côté de l'équipe Academy et l'avenir des trois joueurs restant n'est pas décidé. Plus d'une fois, un split a été envisagé et il ne reste aujourd'hui plus que 3 joueurs. Les départs d'AdreN puis de Hobbit auront définitivement coulé une équipe qui était déjà dans le mal.

Si Dosia semble un peu sur la fin, mais possède toujours une expérience notable pour des formations tier 2, mou a prouvé qu'il pouvait avoir un niveau international avec le fusil vert en main et mériterait de retrouver une équipe de bon niveau. Il se murmure même qu'il aurait eu la possibilité de passer en inter récemment. mir de son côté, la star des Vega Squadron de l'époque possède un talent indéniable et aurait simplement besoin d'un bon environnement.

AdreN pourrait se retrouver sur la touche alors que Hobbit est déjà sur le banc de HR... un retour en arrière est-il envisageable ? Quoi qu'il en soit, avec le Major arrivant rapidement, l'organisation se doit de réagir.


Autres formations notables :

by Nemiga : ROBO, mds, boX, lollipop21k, Jyo
ru OWMS : starix, hooch, anarkez, tonyblack, DavCost
ua pro100 : Flarich, kenzor, AiyvaN, YEKINDAR, NickelBack
ru Gambit Youngsters : interz, supra, sh1ro, nafany, Porya, Ax1Le
ru DreamEaters : kinquie, svyat, Krad, speed4k, Forester
kz Syman : t0rick, Ramz1k, neaLaN, Perfecto, Keoz

Le Futur



Le futur de la scène passe forcément par un joueur d'exception qui n'a encore que 21 ans : Oleksandr "s1mple" Kostyliev. Star de Na'Vi, au top depuis ses 17 ans, ayant connu une demi-année à l'étranger chez Team Liquid, l'Ukrainien est aujourd'hui sans conteste le meilleur joueur du monde. Son compère russe Denis "electronic" Sharipov est lui âgé de 20 ans et a été élu 4ème meilleur joueur de l'année 2018. Un duo qui possède tout le talent du monde et qui se doit de remporter un Major dans le futur.



Nous retrouvons ensuite des joueurs qui jouent à un niveau un peu moins haut avec Ali "Jame" Djami, 20 ans, sniper russe d'AVANGAR qui est en plus le leader in-game de sa formation. Une polyvalence et un rôle qui pourraient le servir pour le côté lead, mais également le desservir s'il s'accroche à son AWP, de très nombreux joueurs souhaitant utiliser cette arme dans la région. Un autre russe de 20 ans leader in game mais cette fois rifle fait parler de lui, Kirill "Boombl4" Mikhailov. Ce dernier a montré de belles choses par le passé et serait un candidat crédible en cas de shuffle local.

Derrière ces deux noms, un petit groupe de détache avec deux Ukrainiens, Victor "somedieyoung" Orudzhev, 22 ans et joueur de Team Spirit ainsi qu'Alexander "scoobyxie" Marynych, 21 et joueur de Vega Squadron. Deux rifles très skillés. Trois autres Russes se détachent avec deux AWPer pouvant ouvrir au rifle, Artem "iDISBALANCE" Egorov, 22 ans chez Spirit et Bogdan "xsepower" Chernikov, 21 ans chez forZe. Lui aussi entry fragger mais un poil plus jeune, David "n0rb3r7" Danielyan vient d'avoir 18 ans et se distingue chez Winstrike.



Dans les joueurs en devenir qui doivent se montrer davantage, Sergey "Ax1Le" Rykhtorov, 17 ans, lurker pouvant jouer sniper sort d'un passage mitigé chez Gambit, mais tirera certainement de l'expérience de cette aventure. Vladislav "Krad" Kravchenko a 20 ans et montre de jolies choses chez DreamEaters. Et enfin, la grosse pépite en devenir de la scène, le sniper de 17 ans Dmitriy "sh1ro" Sokolov évolue actuellement chez Gambit Youngsters et est vu par beaucoup comme le futur grand espoir CIS. Affaire à suivre.


Photos : HLTV.org


Commentaires

Publicité
Publicité