RMR CIS : possibilité de matchs truqués et de paris frauduleux

Posté par neLendirekt,
Le drama entourant Akuma lors de l'EPIC CIS League Spring, le tournoi RMR CIS, a pris une nouvelle ampleur avec l'arrivée de l'ESIC dans la danse. Récapitulatif d'un nouveau drama pour la scène CS.
Nous connaissons notre bonne vieille scène CS, toujours habituée des dramas réguliers en tout genre. Récemment le bug des coachs, le streamsniping, les télés allumées derrière les joueurs, les nombreux matchs truqués au niveau MDL, les matchs à rejouer... place maintenant à celui qui touche la scène CIS.

Du 12 au 30 mai s'est déroulé l'EPIC CIS League Spring 2021, un tournoi RMR comptant pour la scène CIS et qui aura son importance pour envoyer des équipes au Major PGL Stockholm. La compétition a été remportée par Gambit devant Virtus Pro, Spirit et Na'Vi sont arrivés dans le top 5 devant les outsiders Entropiq, k23, forZe et Nemiga notamment. Mais la grosse surprise est venue d'Akuma (Psycho, Sergiz, SENSEi, j3kie, DemQQ), une équipe de joueurs relativement inconnus et qui a terminé... 3ème ! Ils ont d'ailleurs battu Na'Vi et VP de façon convaincante dans le bracket final.

Si l'histoire est belle, ce qui suit l'est beaucoup moins. En effet, durant et après le tournoi, de nombreuses voix se sont élevées contre ces joueurs et l'organisateur. Il apparaît que les Akuma "ont reçu des données en direct de tiers sur des appareils externes pendant leurs matchs pour voir les positions de leurs adversaires sur la carte et obtenir un avantage concurrentiel". C'est en tout cas ce qu'affirment 15 équipes, dont 14 des 16 participants du tournoi.

De nombreux clips sont disponibles et montrent en effet les Ukrainiens regarder avec insistance à côté de leur écran, même durant des moments de clutch. Dans une lettre adressée à Valve, les équipes ont ainsi ajouté que les GOTV durant le tournoi n'avaient pas de délai, ou 30 secondes maximum, et que les matchs ont été joués sans anti-cheat. De plus, les communications teamspeak et les in-eyes n'ont pas été enregistrées, ce qui est habituellement la norme.

Encore plus incroyable, le partenaire principal de pari du tournoi, Parimatch a remboursé tous les paris perdus sur les matchs NAVI et VP contre Akuma. Avant de rajouter : "Pas d'accusations ! Juste un cadeau !".



Andrey "⁠B1ad3⁠" Gorodenskiy, coach de Natus Vincere n'est pas allé par quatre-chemins et a simplement expliqué ce qu'il pensait : "Personnellement, je pense qu'ils ont triché à 100%, surtout Sergiz, la façon dont il push les positions... On savait qu'il pusheraient certaines positions, et à la fin il les a poussées, mais à chaque fois c'était quand on ne le regardait pas. Et c'était la même chose contre VP. Puis tous les clips avec le radar et ainsi de suite ont commencé, et bien sûr, vous ne pouvez pas regarder le radar quand vous êtes dans des situations de clutch. C'est impossible, non ? Vous devez être concentré sur votre viseur."

Aujourd'hui, l'ESIC (Esports Integrity Commission) a également dévoilé que Oleksandr Shyshko, le CEO de Project X, l'ancienne organisation des Akuma a multiplié les paris suspects sur leurs victoires de l'équipe au cours des derniers mois, y compris durant le tournoi RMR et leur victoire contre VP. Ils ont également ajouté qu'il y avait "une base raisonnable pour croire qu'un comportement potentiel de trucage de match et/ou de fraude aux paris a été perpétré".

Pour couronner le tout, l'ESIC a transmis les preuves reçues à Valve, et recommande aux organisateurs de tournois membres de l'ESIC de ne pas inclure Akuma, une équipe composée de plus de trois membres actuels d'Akuma, ou toute équipe associée à Oleksandr Shyshko dans leurs compétitions jusqu'à ce que l'enquête soit terminée. Affaire à suivre.



  • neLendirekt

    neLendirekt

    neL
    Staff
    • Contact:
    • Localisation:
      Paris, France

Commentaires