Publicité

ESEA Premier : LDLC OL démarre par une défaite

Posté par OrmeLicence,
Hier soir, les LDLC OL ont disputé leur premier match d'ESEA Premier, qui est leur grand objectif de la saison. Retour sur cette entrée en lice.
Publicité

Pour son début en ESEA Premier, LDLC OL était confronté à Nemiga. L’équipe biélorusse est une formation solide, maintenant installée dans le top 30 HLTV depuis 8 mois. Autrement dit, c’est un gros morceau pour nos Français. Cette différence d’expérience de jeu en équipe s’est faite ressentir dès le premier side du match.

Sur Vertigo, emmené par un excellent Anton "speed4k" Titov, Nemiga démarre sur les chapeaux de roues et mène 12-3 au changement de side. On pourra retenir de ce side des rounds gâchés. En atteste le 3 vs 1 perdu alors qu’il y avait 3-6, un round qui aurait nettement pu changer la physionomie de la carte. En attaque, le jeu déployé est d’une toute autre facture. Emmené par un bon Bryan "Maka" Canda, les Français entament une remontée qui s’arrêtera à 12 points. Après avoir vu le side d’attaque de LDLC OL, nous sommes en droit d'avoir quelques regrets. Avec un ou deux points supplémentaires en défense, le résultat aurait pu être différent. Mais remporter une carte en ne mettant que 3 rounds en CT, c'est compliqué et ce n’est pas la première fois que cela arrive aux hommes de Steeve "Ozstrik3r" Flavigni.

La seconde map est Nuke. Carte déjà jouée avec la nouvelle line-up contre Sangal, où ils l’avaient emportés 16-14. Les Français réalisent un side d’attaque correct, où ils terminent sur le score de 6-9. Mais malgré le score en faveur des Biélorusses, on sent que les Français sont dans le match, ils montrent un joli visage et si une map est favorable au side CT, c’est bien Nuke. Et contrairement à Vertigo, les foxes sont solides sur leur défense et sur leurs BP. Notamment Nicolas "Keoz" Dgus qui ne laisse personne passer et permet aux Français de l'emporter 16-12, recollant à une map partout. Par conséquent, pour leur troisième sortie officielle de 2021, LDLC OL ira jouer pour la troisième fois une carte décisive.



C'est Inferno, le théâtre des rêves qui rendra le verdict final. Malheureusement, cette carte sera un copié-collé de Vertigo. L’unique différence sera que Igor "lollipop21k" Solodkov prendra le relais de speed4k. Le Biélorusse a roulé sur les Français avec un mélange de skill et de chance, en atteste le round où il se retourne sur Ali "hadji" Haïnouss dans un duel décisif. hadji d'ailleurs aura été le plus dangereux des LDLC OL, notamment lors d'un 2 vs 4 qu'il retourne à lui seul. Cela sera cependant la seule éclaircie de cette carte. Aucune remontée ne sera envisageable et les Français s’inclinent donc 16-6 sur la troisième map.



Certes, les foxes n’ont pas pris le départ qu’on attendait d’eux dans cette compétition, mais il faut relativiser cela. En effet, perdre contre Nemiga n’a rien de honteux, cette équipe de l’Est étant une équipe solide de la scène CIS. Composée de fortes individualités telles que lollipop21k et speed4k, Nemiga est aujourd’hui une équipe reconnue dans le subtop Européen. Elle fait partie du top 30 HLTV depuis quasiment 8 mois, les Français ne sont pas les premiers et ne seront pas les derniers à se casser les dents devant ce type d'adversaire. Ce match s’est donc joué sur des petits détails, au vu des prétentions de LDLC OL, il va falloir corriger cela au plus vite pour passer un cap.

Le principal point défaillant des francos-Belges réside en leur incapacité à glaner des rounds en défense. Petit chiffre qui démontre cela et qui est effrayant : 5 des 9 sides disputés par LDLC OL depuis l’arrivée de Maka et Keoz ont vu les français inscrire 5 rounds ou moins. Il leur sera donc impossible de passer un cap avec un side CT à ce point défaillant. A l'inverse, leurs sides d’attaques sont eux bien plus travaillés et cela s’explique notamment par leur force de frappe impressionnante. Chacun des 5 joueurs est capable d’ouvrir un BP ou remporter un clutch. Autre point positif qui se dégage, c'est la capacité de réaction et la force mentale de l’équipe. Toujours mis en difficultés, ils n’ont également jamais lâché.

Un début correct mais il faudra faire mieux au prochain match


Commentaires

Publicité
Publicité